IMG_4455

Il s'agit de l'une des dernières Jaguar, avec la XJ type "X350", à arborer un style résolument inspiré des anciens modèles, que l'on pourrait qualifier de néo-rétro. En effet, la XF qui lui a succédé est rentrée de plain-pied dans une modernité qui plaît ou non, mais qui n'a plus rien en commun avec ce style empreint de tradition, au charme légèrement suranné, qui faisait toute la spécificité d'une "Jag". 

Présentée au salon de Birmingham en 1998 et commercialisée l'année suivante, la S-Type nacquit de la volonté du constructeur britannique de concurrencer les routières du trio allemand: Audi A6, BMW Série 5 et Mercedes Classe E. Elle représentait une alternative de choix pour les clients en quête d'autre chose que de la "froide perfection" qui caractérise les rivales d'Outre-Rhin. 

IMG_4454

IMG_4457

IMG_4456

Basée sur la plate-forme de la Lincoln LS, marque qui faisait partie, comme Jaguar, du groupe Ford, la S-Type est sortie avec deux motorisations: un V6 3.0 Ford développant 238ch et un V8 4.0, issu des XK8 et XJ8, fournissant 285ch. Le V6 pouvait être associé à une boîte manuelle ou automatique, toutes deux à 5 rapports, alors que le V8 n'offrait que la possibilité de l'automatisme. 

Un léger restylage a eu lieu en 2003, portant essentiellement sur l'intérieur, car des critiques furent émises sur la qualité des plastiques, pas toujours à la hauteur d'une auto de ce standing. La phase 2 s'est vue octroyer un écran multifonction tactile de meilleure dimension, plus ergonomique à l'usage et elle améliorait dans le même temps sa qualité de fabrication.

Extérieurement, les retouches étaient en revanche très minimes, portant essentiellement sur les phares et les feux, qui gagnaient des glaces lisses. Sous le capot, outre l'apparition d'une nouvelle boîte automatique ZF à 6 rapports, le V6 3.0 fut porté à 243ch, le V8 passa à 4.2 et 300ch, voire 406ch dans une version "R" suralimentée par un compresseur, et une version d'accès fut proposée, par le biais du V6 2.5 de 197ch, issu de la X-Type.

Autant dire que vu le poids de l'auto, il est préférable d'oublier ce dernier. Le 3.0 est le minimum requis pour bénéficier de l'agrément que l'on attend d'une telle auto. Les chronos ne sont pas ébouriffants, l'auto pesant tout de même un peu plus de 1700kg, mais le V6 Ford s'en sort honorablement, faisant preuve de souplesse et de suffisamment de puissance. A ce niveau, le V8 4.2 atmosphérique représente, à mon sens le meilleur choix, car sa consommation n'est pas drastiquement plus élevée que celle du V6, mais l'agrément est un bon cran au dessus. D'autant que les prix en occasion sont très attractifs, la fiabilité globalement très bonne et que le coût d'entretien n'est pas insurmontable. 

43476693

jaguar-S-Type_manu-08_i01-1024

 

Au niveau de la conduite, la S-Type bénéficie de belles qualités routières, même si elle s'apprécie, fort logiquement, davantage dans le cadre d'une conduite souple. D'ailleurs, la boîte automatique ZF, douce et réactive, ne dispose pas de fonction séquentielle, et encore moins de palettes au volant. Son credo, c'est le cruising dans le confort et le silence d'un salon anglais raffiné et non l'attaque "couteau entre les dents" sur petites routes.

Salon anglais oui, mais toutefois à l'espace restreint. L'habitabilité constitue la principale faiblesse de l'auto. 4 personnes à bord sont plus indiquées que 5, à cause du tunnel de transmission qui rend, comme sur beaucoup de propulsions, la place centrale arrière difficile à pratiquer, et les deux passagers arrière ne devront pas être trop grands pour ne pas se sentir confinés. Même phénomène à signaler pour le coffre, qui constitue la lanterne rouge de la catégorie, avec un volume d'à peine 400dm3 et des formes peu évidentes à exploiter. 

IMG_4458

IMG_4459

IMG_4460

En résumé, cette S-Type est un excellent choix pour rouler confortable et différent à moindre coût qu'une allemande équivalente, qui tient mieux la côte. 

Moteur : V6 à 60°

Disposition : longitudinal avant

Energie : essence

Puissance : 243ch à 6800trs/min

Rapport Poids / Puissance : 7.1kg/ch

Puissance fiscale : 17 CV

Couple maxi : 30.6mkg à 4100trs/min

Cylindrée : 2967cm3

Nombre de soupapes : 24

Suralimentation : non

Alésage x course : 89 x 79.5mm

Taux de compression : 10.5

Distribution : 2 doubles arbres à cames en tête

Alimentation : Gestion électronique intégrale

Transmission : Propulsion

Boîte de vitesses : Manuelle 5 rapports ou Automatique 6 rapports

Direction : crémaillère, assistance variable

Suspension AV : Triangles superposés

Suspension AR : Triangles superposés

ABS / Antipatinage / ESP : oui / oui / oui

Longueur : 4m88

Largeur : 1m82

Hauteur : 1m42

Poids : 1720kg

Capacité du réservoir : 69.5L

Pneus AV : 225 / 55 / 16

Pneus AR : 225 / 55 / 16

Vitesse de pointe : 230km/h

0 à 100km/h : 8.0s

400m DA : 16.1s

1000m DA : 29.2s

Anthony Desruelles