Poursuivons aujourd'hui cette série consacrée aux voitures à l'apparence (quasi) anodine mais capables de créer la surprise lorsqu'on s'y frotte de trop près... Les sleepers. Voici les cinq specimens du mois.

Volkswagen Passat W8

Volkswagen-Passat_W8_2001_1280x960_wallpaper_12

 

p0010109

 

Volkswagen-Passat_W8_2001_1280x960_wallpaper_19

 

Volkswagen-Passat_W8_2001_1280x960_wallpaper_1f

 

Volkswagen-Passat_W8_2001_1280x960_wallpaper_0f

Seule berline familiale généraliste à avoir été dotée d'un 8 cylindres accouplé à une transmission intégrale, cette Passat faisait figure d'exception dans sa catégorie et distillait un parfum très "premium". Elle avait pour but de préparer le terrain à la limousine Phaeton, quand VW avait décidé, au début des années 2000, de jouer dans la cour du haut de gamme. Ce moteur exploite le principe de deux "VR6" accolés, tout comme le W12 des Phaeton et Audi A8, mais avec deux cylindres de moins sur chaque banc, donnant ainsi un accouplement de deux V4. D'une cylindrée de 4.0, il développe 275cv et permet d'allier de très bonnes performances avec la souplesse propre à ce genre de moteurs. Toutefois, son poids important sur le train avant (et de façon générale, l'auto est lourde: 1815kg sur la balance...) lui donne une répartition des masses de 61/39 et ne fait pas de cette berline une grande adepte des routes sinueuses mais une routière au long cours. Disponible au choix avec une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ou une automatique à 5 rapports, cette Passat W8 était affichée aux alentours de 50.000 euros à l'époque, et à ce prix, les clients potentiels allaient plutôt s'adresser à des constructeurs au blason plus noble. Ce qui explique son peu de succès et par conséquent, aujourd'hui, les très bonnes affaires à réaliser sur ce modèle, permettant de rouler avec un moteur puissant et mélodieux dans une auto discrète. 

Performances (boîte manuelle):
- Vitesse maxi: 250km/h
- 400m DA: 15.7s
- 1000m DA: 27.4s
- 80 à 120km/h mini: 4.9s

 

Lexus GS 430

Lexus_GS430_2006_3

Lexus_GS430_2006_4

Lexus_GS430_2006_1

lexus-gs-430-engine-9 

Diffusée au compte-gouttes depuis ses débuts en 1993 (on recensait, en 2013, 1477 exemplaires vendus en France toutes générations confondues), cette concurrente des Mercedes Classe E et BMW Série 5 est méconnue de quasiment tout le monde, hormis quelques connaisseurs, qui savent que sous sa ligne anonyme qui évoque une grosse Avensis, on trouve une auto pétrie de qualités, au confort princier, au silence de cathédrale et à la finition parfaite. Cette version est la troisième génération de GS, commercialisée entre 2005 et 2011, et on trouvait au sommet de la gamme cette version 430, reprenant le V8 4.3 de sa grande soeur, la LS 430, qui développe 280ch. Ce modèle se trouve aujourd'hui sous les 20.000 euros, quand il se trouve... Le modèle ayant le plus de "succès" sur cette génération est l'hybride 450h, associant le V6 3.0 de la GS 300 à un moteur électrique. A titre personnel, j'ai une faiblesse pour les moteurs V8 sur cette catégorie de voitures, d'où ce choix. Le propos ici n'est évidemment pas la recherche de sensations fortes mais la possibilité d'abattre des kilomètres dans le plus grand confort avec la faculté de faire disparaître un "colleur de pare-chocs" à tout moment sans se départir de la quiétude régnant à bord. 

Performances: 
- Vitesse maxi: 250km/h
- 400m DA: 16s
- 1000m DA: 28.3s
- 80 à 120km/h mini: 4.7s

 

Lancia Thema Turbo 16V

1984-1994-lancia-thema-turbo-4078_8908_969X727

Turbo 16v LS retro

Lampredi2,0t16V

HPIM0334

81bfb5u-960

Il s'agit là d'une auto qui me parle tout spécialement, puisque c'est à bord d'une Thema Turbo 16V phase 2 que j'ai connu mes premières sensations fortes automobiles autour de 11-12 ans: le voisin et ami de mes parents a eu un exemplaire légèrement optimisé. Les coups de pieds aux fesses que j'ai pu recevoir dans mon enfance, je ne les dois qu'à cette voiture. En effet, sous le capot de cette berline à l'apparence on ne peut plus banale, se cache le moteur qui fit, entre autres, les beaux jours de la mythique Delta HF Integrale: le 2.0 "Lampredi" double arbre doté d'une culasse seize soupapes et d'un turbocompresseur Garrett, développant 185cv en phase 1 (de 1988 à 1992) et 200cv en phase 2. Je me souviens particulièrement de la violence de l'accélération, quand le turbo entrait en action, et de la rapidité des dépassements. L'habitacle est celui d'une italienne des années 80, avec divers voyants allumés au tableau de bord, des faux-contacts de ci de là, une finition pour le moins désinvolte, des bruits de mobilier à la pelle... Mais quel moteur... Aujourd'hui, cette voiture est difficile à trouver, encore plus en bon état, mais sous son apparence de "vieille bagnole démodée" aux yeux des non-amateurs, elle pourra surprendre bon nombre de voitures modernes... 

Performances:
- Vitesse maxi: 230km/h
- 400m DA: 15.8s
- 1000m DA: 28.2s
- 0 à 100km/h: 7.1s
- 80 à 120km/h mini: 4.7s

 

Mazda 6 MPS

Mazda-6_MPS_2006_1280x960_wallpaper_01

Mazda-6_MPS_2006_1280x960_wallpaper_11

Mazda-6_MPS_2006_1280x960_wallpaper_29

Mazda-6_MPS_2006_1280x960_wallpaper_1b

Mazda-6_MPS_2006_1280x960_wallpaper_10

Voilà une berline méconnue mais comme on aimerait en voir plus souvent: élégante, pratique, performante, confortable, bien équipée, discrète et que l'on peut trouver d'occasion pour moins cher qu'une Twingo de base. Elle réunit un grand nombre de qualités, parmi lesquelles un comportement routier de fort bon aloi, une boîte de vitesses bien étagée et agréable à manier, un moteur 2.3 Turbo de 260cv accouplé à une transmission intégrale, offrant de très bonnes performances, malgré un poids assez élevé (1620kg) qui, conjugué à des suspensions suffisamment souples pour préserver le confort, la destinent à une utilisation plus "rapide" que véritablement sportive: nous n'avons pas affaire à une voiture prétendant concurrencer une Mitsubishi Lancer Evo 8... Sa transmission s'apparente beaucoup plus à ce qui se fait dans le groupe VAG sur les modèles à moteur transversal: elle envoie jusqu'à 50% du couple aux roues arrière dès que le train avant est débordé par les 38.7mkg du moteur. Pas de quoi entacher un bilan très favorable pour cette Mazda, qui permettra de corriger un prétentieux en A3 TDI qui ignorera vraisemblablement jusqu'à la marque de cette voiture qui l'a laissé sur place. 

Performances: 
- Vitesse maxi: 240km/h
- 400m DA: 14.6s
- 1000m DA: 26.5s
- 80 à 120km/h mini: 4s

 

Saab 9-3 Sporthatch Aero V6 2.8T

saab-9-3-2

aero_saab

saab-9-3-2

Saab_9-3_SportCombi_2

saab-9-3-2

A la vue de ce genre de modèle, je me dis qu'il est vraiment dommage que Saab fasse désormais partie des marques disparues. J'ai toujours considéré ces autos comme attachantes, atypiques mais, pour autant, conçues avec sérieux et représentant une alternative pertinente aux marques allemandes. Cette 9-3 Sporthatch Aero a toutes les caractéristiques pour figurer sur ma short-list d'un éventuel futur achat: un élégant break, confortablement motorisé, bien équipé, le tout pour un prix très attractif (il ne faut pas envisager de revente facile toutefois...). Sous le capot, trône un V6 2.8 à 60° d'origine GM, et que Saab, en tant que spécialiste du genre, a doté d'un turbo basse pression, soufflant à 0,67 bar. Ce bloc développe 250cv et surtout, un couple intéressant de 350nm, constamment disponible entre 2000 et 4500trs/min. Autant dire que la souplesse et la disponbilité de ce moteur sont ses principaux atouts, permettant une conduite coulée, sans mettre trop à mal la motricité du train avant (une version X à transmission intégrale était disponible par la suite, sur l'évolution 280cv de ce moteur). Toutefois, si le pied droit se fait plus insistant, cette 9-3 Aero sait aussi se plier à cette demande. Ainsi, elle saura parfaitement répondre aux attentes de quelqu'un à la recherche d'une auto exclusive mais pas trop sportive, au sens "physique" du terme (ceux qui ont conduit une BMW Série 3 en pneus runflat et grosses jantes verront où je veux en venir). Ce break policé cache plutôt bien ses 250 chevaux qui feulent en sourdine sous le capot mais ne demandent qu'à partir à la moindre pression franche du pied droit. 

Performances: 
- Vitesse maxi: 250km/h
- 0 à 100km/h: 7s
- 1000m DA: 28.4s
- 80 à 120km/h mini: 4.5s

Anthony Desruelles