Subaru Legacy 3.0R 

subaru-legacy-3

subaru-legacy-3

subaru-legacy-3

2008_Subaru_Legacy_Wagon

En dehors de l'Impreza, modèle emblématique de la marque, les Subaru n'ont pas réellement de forte notoriété. Il s'agit pourtant d'excellentes autos, techniquement au point, bien construites et dotées de très bonnes qualités routières. C'est précisément ce qui caractérise cette Legacy, au design qui n'incite certes pas à se relever la nuit, mais pour qui aime l'exotisme sans renoncer au plaisir de conduite, c'est une option à envisager sérieusement. En version 3.0R, elle est dotée d'un moteur Boxer 6 cylindres atmosphérique développant 245cv et lui procurant de très bonnes performances et un agrément hors pair. 

De plus, cette architecture peu répandue (hormis chez Porsche) permet un abaissement du centre de gravité, et, conjugué à la transmission intégrale permanente, cela procure à la Legacy un excellent comportement routier. Avouez que mettre à l'amende un colleur de pare-chocs dans une auto à l'apparence "plan-plan" dont il ignore la marque a quelque chose de jouissif. 

Performances: 
- Vitesse maxi: 237km/h
- 0 à 100km/h: 7.6s
- 400m DA: 15.9s
- 1000m DA: 28.7s
- 80 à 120km/h mini: 4.8s

 

BMW 540i (E39) 

ForSale1

0005

BMW-540i-touring-(E39)-9

BMW5002E

L'élégante génération E39 de la Série 5 est un loup déguisé en agneau dans sa version essence la plus puissante hors M5, la 540i. Dotée d'un V8 de 4.4L double Vanos (calage variable des arbres à cames d'admission et d'échappement) développant 286cv, elle autorise des performances tout à fait d'actualité, en dépit de ses presque 20 ans d'âge. Même ses prestations n'ont rien de daté, tant elle était aboutie à sa sortie. Finalement, outre le style intérieur et extérieur, qui a certes bien vieilli, l'indicateur qui désigne son âge, c'est l'absence d'équipements dernier cri comme par exemple l'auto-parking ou les phares à leds au fonctionnement autonome. Son équipement était tel à l'époque (6 airbags, 8 en option, détecteur de sous-gonflage, contrôle électronique de stabilité, antipatinage, climatisation bizone, hifi 10HP avec ampli numérique, subwoofer et DSP, phares au xénon...) qu'aujourd'hui encore, l'essentiel est là.

De quoi profiter du confort et du coffre du V8, qui peut s'associer soit à une boîte mécanique à 6 rapports, soit à une automatique avec fonction séquentielle à 5 rapports. L'élément dans lequel se situe le mieux cette auto, c'est une portion libre d'autoroute allemande, où elle maintiendra un 220 "de croisière" avec la plus naturelle facilité. Si en plus, l'auto a été désiglée, elle peut se confondre avec une 525tds; idéal pour tromper son monde ! Pour ne rien gâcher, cette auto est d'une grande fiabilité si l'entretien est fait dans les règles, et elle se trouve assez facilement, même en France, pour des sommes bien en deçà des 10 000 euros, dans deux versions: berline ou l'élégant break "Touring" qui ajoute un supplément de praticité sans que le style n'ait à en souffrir. 

Performances (boîte manuelle):  
- Vitesse maxi: 250km/h (limitée)
- 0 à 100km/h: 6.3s
- 400m DA: 14.4s
- 1000m DA: 26.1s
- 80 à 120km/h mini: 3.8s

Volvo V50 T5

volvo_v50_t5_awd_r_design_large_14780

volvo-v50-t5-awd-04

2321

127544-636-424

volvo-v50-t5-02

Les Volvo, à de rares exceptions près, ne se distinguent pas par une franche exubérance, et se prêtent souvent très bien à l'exercice du sleeper. Il en va ainsi pour la V50, version break de la S40, modèle à cheval entre compacte et berline familiale qui a aujourd'hui disparu du catalogue. Basée sur une plate-forme partagée avec la Ford Focus II, quand Volvo était encore dans le giron du géant américain, cette voiture se distingue par un comportement routier de qualité, un bon confort et un style attrayant, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur, avec son originale console centrale plate et verticale, partagée avec la petite C30. Le volume de coffre n'est pas extraordinaire pour un break, mais du coffre, cette V50 en dispose sous le capot dans sa version T5, qui utilise le cinq cylindres turbo bien connu de la marque. D'une cylindrée de 2.5L, il développe 220cv de 2004 à 2007, puis 230 jusqu'à 2010, et surtout, un couple copieux de 320nm disponible dès 1500trs, gage d'une très belle souplesse et d'une vraie capacité à faire disparaître les importuns des rétroviseurs si nécessaire.

Très discrète, cette version ne se distingue que par deux sorties d'échappement de part et d'autre du bouclier arrière. Elle se confond ainsi dans la circulation avec une placide 1.6D. Deux choix de boîtes de vitesses étaient proposés: manuelle à 6 rapports ou automatique "Geartronic" à 5 rapports. Je ne saurais que trop conseiller la version manuelle, les boîtes automatiques Volvo étant assez placides dans leurs réactions. Par ailleurs, une transmission intégrale (de type Haldex, donc non-permanente, hélas) était proposée en option. Elle constitue un choix judicieux car elle aide à la motricité, qui est parfois prise en défaut sur la version deux roues motrices. Toutefois, vu la rareté du modèle dans nos contrées, il convient de ne pas trop faire la fine bouche si l'on est en quête de cette V50. 

Performances (AWD manuelle): 
- Vitesse maxi: 240km/h
- 0 à 100km/h: 7.5s
- 400m DA: 15.3s 
- 1000m DA: 28.3s
- 80 à 120km/h mini: 5s


Skoda Octavia 1.8 TSi
 

Skoda_Octavia_1

Skoda_Octavia_1

P0515438

Parfois encore considéré (de plus en plus rarement, heureusement) comme le parent pauvre du groupe Volkswagen, fabriquant des sous-autos dans un obscur pays de l'est avec des standards de qualité dignes de la période Fiat-Polski, Skoda utilise à bon escient les plate-formes et moteurs mis à sa disposition pour fabriquer des autos dotées d'un excellent rapport qualité/prix, avec comme caractéristique commune à toute la gamme, une habitabilité qui fait référence. L'Octavia 3, modèle basé sur une plateforme de Golf VII, se positionne un peu de la même manière que la Volvo S40 / V50 que j'ai évoquée plus haut: à mi-chemin entre compacte et familiale, même si son volume de coffre dépasse de loin bien des familiales, encore plus dans sa version break Combi, à la ligne plus avenante qui plus est.

Elle est disponible dans une version intéressante pour qui aime les sleepers: la 1.8 TSI qui reprend le performant bloc "bi-injection" (directe et indirecte) de 180cv, également vu sur l'Audi A3, la Seat Leon ou la Polo GTI. Il existe une version plus puissante, la RS, qui sort 220cv du bloc 2.0 TSI de la Golf GTI, mais elle est moins discrète qu'une 1.8 TSI, qui peut sans peine se fondre en 1.6 TDI en finition "Elegance". Déjà bien placée tarifairement en neuf, cette voiture, si l'on se décide à la garder longtemps vu sa décôte et sa difficulté de revente, comme de nombreux sleepers, est une véritable affaire. De plus, ce moteur associé à la boîte DSG est d'une remarquable sobriété pour les performances qu'il délivre. 

Performances: 
- Vitesse maxi: 231km/h
- 0 à 100km/h: 8s
- 1000m DA: 28.3s
- 80 à 120km/h mini: 4.8s 

 

Citroën BX GTI 16 Soupapes

BX-GTI-16Soupapes-une

bx16s2

dscn6922

citroen_bx_gti_16_soupapes

En dépit de la tenace image, pas souvent flatteuse, de la BX, c'est un doux euphémisme, certaines versions collent à merveille à la définition du sleeper. Parmi elles, la version de pointe de la gamme (hormis l'éphémère et peu aboutie 4TC): la GTI 16 Soupapes. Discrète en apparence, cette version qu'on pourrait prendre pour une Turbo Diesel en finition haute, abrite le "XU9J4", à savoir le 1905cm3 bien connu chez PSA, doté d'une culasse multisoupapes (une première dans la maison), développant 160cv. Ce même moteur équipa les 405 Mi 16 phase 1 et 309 GTI 16. Doté d'un caractère pointu, comme de nombreux multisoupapes d'ancienne génération, ce moteur n'a aucun mal à octroyer des performances qui ont de quoi laisser pantois ceux qui ne verraient là qu'une "BX de Papy".

Elle est en effet capable d'expédier le 1000m départ arrêté en moins de 30s et de pointer à plus de 210km/h, ce qui n'était pas anodin en 1987, date de sa sortie ! Même si le moteur se révèle plutôt creux sous 4500trs, les performances sont de bon aloi grâce au poids de l'auto, dépassant de peu la tonne. Côté comportement routier, grâce à sa suspension hydronpneumatique dont le tarage a été raffermi en conséquence, et l'assiette rabaissée, cette BX a encore de très beaux restes sur tracé sinueux.  En bonne Citroën "hydraulique", il convient de bien vérifier la suspension lors d'un achat: la voiture doit se lever rapidement et, à la conduite, si l'on passe d'excès de fermeté à excès de souplesse, c'est un signe d'usure des sphères. Autre point critique: l'intérieur, à la finition déjà légère à l'époque. Il est évident que les années ne jouent pas en faveur de sa fraîcheur. Relativement rare, cette BX se trouve autour de 3000 euros en bel état. Un prix somme toute modique pour surprendre de l'Ibiza TDI jaune dans cette drôle de "voiture à Papy". 

Performances: 
- Vitesse maxi: 215km/h
- 0 à 100km/h: 8.2s
- 400m DA: 15.8s
- 1000m DA: 29.1s
- 80 à 120km/h mini: 6s

Anthony Desruelles