IAA_PKW2015_KV_960x720_EN

Le salon de Francfort a fermé ses portes dimanche dernier. Voici donc l'occasion de vous faire partager pêle-mêle, mes "tops" et mes "flops", de cette édition.  

 

Mes coups de coeur

- Ferrari 488 GTB Spider

ferrari-488-spider-francfort-2015-ll-17

ferrari-488-spider-francfort-2-680x453

ferrari-488-spider-francfort-23-680x453

ferrari-488-spider-francfort-16-680x453

ferrari-488-spider-francfort-6-680x453

Une Ferrari parmi mes coups de coeur... Voilà qui a de quoi surprendre, diront certains... Trève de plaisanteries, je suis sous le charme de cette version à ciel ouvert de la 488 GTB, que j'apprécie en outre de plus en plus depuis que j'ai pu voir en vrai la version Berlinetta à l'exposition "Fée Rarissime", il y a une grosse quizaine de jours. Cette 488 Spider deviendra très vite le pire cauchemar des McLaren 650S Spider et Lamborghini Huracan Spyder. 

 

- Mercedes Classe S Cabriolet

mercedes-classe-s500-cabriolet-francfort-2015-ll-05

mercedes-classe-s500-cabriolet-francfort-2015-ll-06

mercedes-classe-s500-cabriolet-francfort-2015-ll-04

mercedes-classe-s500-cabriolet-francfort-2015-ll-10

Comme je l'avais déjà évoqué ici-même, je me réjouis du retour de Mercedes sur le segment des cabriolets prestigieux. Cette Classe S Cabriolet reprend un rôle qui n'était plus occupé depuis 1971 et la 280 SE, puisque la Classe S n'a connu des déclinaisons qu'à travers des coupés ou des versions (encore) plus luxueuses (Maybach). Cette variante découvrable proposera donc le fantastique confort et l'équipement sans doute le plus abouti au monde des berlines et coupés S, mais à ciel ouvert. Le tout motorisé par des V8 et V12 allant de 455 à 630ch. 

 

- Rolls Royce Dawn 

Rolls-Royce-Dawn-0

rolls-royce-dawn-9

RollsDawn3

Rolls-Royce-Dawn-6

Continuons dans le monde des découvrables de (très) grand luxe, avec la Dawn, version cabriolet de la Wraith, elle-même basée sur la plate-forme de la Ghost. En dépit de sa filiation avec l'impressionnant coupé, 80% des pièces utilisées lui sont spécifiques. Le couvre-capote en bois précieux évoque immanquablement le pont d'un Riva, et une multitude d'essences sont disponibles, dont certaines se retrouveront également dans l'habitacle, pour une partie des inserts. Côté mécanique, le V12 6.6L biturbo de la Wraith a été ici (un peu) assagi, puisqu'il passe de 632ch et 800nm de couple à 570ch et 780nm. Une voiture démesurée, déraisonnable, jusqu'au boutiste, pour laquelle le moindre détail a été pris en compte, et à cette époque où l'amour de l'automobile est de plus en plus montré du doigt, l'existence même de ce genre d'automobiles suffit à rendre heureux les passionnés que nous sommes. 

 

- BMW Série 7

bmw-serie7-2015-10

bmw-serie7-2015-03

bmw-serie7-2015-06

bmw-serie7-2015-01

En dépit de la domination incontestée de la Mercedes Classe S sur le segment des limousines, la concurrence ne baisse pas les bras. BMW a ainsi présenté  la sixième génération de sa Série 7, qui dispose d'un contenu technologique proprement renversant: reconnaissance gestuelle grâce à une caméra implantée dans le rétroviseur intérieur, permettant de monter ou baisser le son de la hifi, prendre ou refuser un appel... Par ailleurs, l'accoudoir arrière dispose d'une tablette amovible, la boîte automatique ZF 8 rapports est en liaison avec le GPS et permet d'anticiper l'arrivée d'un virage (comme sur la Rolls-Royce Wraith), la clé de contact comprend un petit écran permettant d'afficher le niveau de carburant ou la température à bord, et d'enclencher à distance la climatisation. Enfin, une fois arrivé à destination, la voiture peut se garer toute seule, après que le conducteur en soit descendu. Côté style, pas de révolution au programme, mais une évolution en douceur de la précédente mouture, comme les normes du segment l'imposent. Côté mécanique, la perte de poids d'environ 200kg par rapport à la précédente version, permettra aux 6 cylindres en ligne et V8 turbocompressés de s'exprimer à loisir. Cette importante diminution d'embonpoint a été permise par une nouvelle plate-forme, mêlant acier, aluminium et fibre de carbone. Un procédé qui sera repris sur les futures BMW. 

 

- Peugeot 308 GTI 

peugeot-308-gti-francfort-2015-ta-03_2

peugeot-308-gti-francfort-2015-ta-18_2

peugeot-308-gti-francfort-2015-ta-16_2

peugeot-308-gti-francfort-ac-2015-16_1

Voilà enfin une voiture française que je ne peux que saluer. La très réussie 308 comptait déjà dans sa gamme une intéressante version GT, qui a en quelque sorte servi de "mise en bouche", et la GTI développée par Peugeot Sport arrive pour brillamment chapeauter la gamme. Cette version sportive de la compacte sochalienne vient à point nommé pour faire passer la regrettable décision que fut le non-remplacement du séduisant coupé RCZ et insuffler un peu de dynamisme chez Peugeot, chose jamais superflue chez eux. Dotée du 1.6 THP 270ch de feu le RCZ-R et du même autobloquant Torsen, associé à une mise au point du châssis comme toujours, effectuée de main de maître par les hommes de Peugeot Sport, qui d'après les premiers essais, ne sacrifie en outre pas le confort, sans pour cela avoir recours à une sophistiquée suspension pilotée paramétrable depuis l'interface embarquée. Un tour de force que Peugeot maîtrise toujours aussi bien. Il ne fait aucun doute que cette 308 GTI sera l'une des références de sa catégorie et procurera beaucoup de plaisir à son conducteur. 

 

- Audi A4

audi-a4-avant-quattro-francfort-2015-01

audi-a4-avant-quattro-francfort-2015-09

audi-a4-avant-quattro-francfort-2015-03

S0-Audi-A4-bonheur-interieur-En-direct-du-salon-de-Francfort-2015-361811

audi-s4-francfort-2015-ac-03

Certes. Les designers d'Audi n'ont, encore une fois, pas joué la carte d'une ébouriffante révolution pour le remplacement d'un modèle phare. Nous sommes habitués, chez le constructeur d'Ingolstadt, à une évolution réfléchie plus qu'à une révolution. Il s'agit d'un segment sur lequel les prises de risques sont rarement récompensées, et in fine, on ne peut pas se permettre, au vu des enjeux et de la concurrence très bien installée, de renverser la table. Il peut sembler, à ce titre, étonnant que cette nouvelle version de l'A4 figure dans mes coups de coeur, mais, plus qu'un coup de coeur esthétique, je tiens à saluer la cohérence avec laquelle le renouvellement du modèle s'est opéré: un peu dans la forme des optiques avant et arrière, un soupçon de nouveauté dans la calandre, des jupes latérales un rien plus marquées... En revanche, c'est à l'intérieur que des changements plus visibles apparaissent: l'A4 se convertit à l'Audi Virtual Cockpit, ce tableau de bord entièrement digital et paramétrable tend à se développer au sein de la gamme. Une amélioration de l'aérodynamique et un travail sur le rendement énergétique des moteurs, font de cette nouvelle A4 une voiture qui ne fait aucune faute et qui rassemble l'essentiel pour pérenniser son succès. En ce sens, la démarche est réussie. 

 

- Honda 2&4 Concept

S1-Honda-2-4-concept-l-excitante-En-direct-du-salon-de-Francfort-2015-362213

S0-Honda-2-4-concept-l-excitante-En-direct-du-salon-de-Francfort-2015-362207

S0-Honda-2-4-concept-l-excitante-En-direct-du-salon-de-Francfort-2015-362206

S0-Honda-2-4-concept-l-excitante-En-direct-du-salon-de-Francfort-2015-362210

Assurément l'engin le plus fou du salon. Ce genre de douce folie dont les passionnés ne sont jamais rassasiés. S'inspirant de la Formule 1 RA 272 de 1965, afin de commémorer les 50 ans d'engagement de la marque dans cette discipline, cet engin rappelle clairement le concept jusqu'au boutiste d'une Ariel Atom ou d'une KTM X-Bow. Alliant les univers de l'auto et de la moto, ce projet est né d'un concours interne ayant mobilisé plus de 80 designers, issus justement des deux divisions du constructeur. Le but recherché est de mettre le pilote au centre des évènements à travers un siège bacquet flottant. Au niveau technique, c'est un V4 1000cm3 (issu d'une moto de compétition) développant 215ch à 13.000trs/min, associé à une transmission double embrayage 6 rapports qui est chargé de faire virevolter les 405kg de ce concept totalement irrationnel. Aucune information sur ses performances ou sur les possibilités d'une commercialisation (qui paraît peu envisageable, soyons honnêtes), mais je ne souhaite qu'une chose: qu'une petite série soit lancée en production... 

 

Mes déceptions

- Bentley Bentayga

bentley-bentayga-18-680x453

bentley-bentayga-francfort-2015-02

bentley-bentayga-francfort-2015-ac-10

bentley-bentayga-francfort-2015-ac-11

J'entends déjà les sempiternels "il y a un marché pour ces autos", "c'est rémunérateur comme segment", ou encore "d'autres l'ont fait, et de toute façon, tout le monde y viendra"... Peu importe. De façon tout à fait subjective et parfaitement unilatérale, j'affirme que Bentley n'a rien à faire dans la catégorie des SUV. Ce n'est pas une fatalité. Je ne ferai que reprendre les récents mots d'Andy Palmer, PDG d'Aston Martin, qui conviennent parfaitement à la situation. "Our DNA doesn't allow SUVs. You cannot make a beautiful SUV, it's impossible. Because the raison d'être of an SUV is basically maximizing versatility, maximizing space, which means you make a box. And boxes aren't beautiful." I don't have nothing to add... 

 

- Renault Megane 4

03C0021C08169724-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6OTYwO3M6NToiY29sb3IiO3M6NToid2hpdGUiO30=-live-francfort-2015-renault-megane-4

03C0021C08169744-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6OTYwO3M6NToiY29sb3IiO3M6NToid2hpdGUiO30=-live-francfort-2015-renault-megane-4

03C0021C08169760-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6OTYwO3M6NToiY29sb3IiO3M6NToid2hpdGUiO30=-live-francfort-2015-renault-megane-4

03C0021C08169764-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6OTYwO3M6NToiY29sb3IiO3M6NToid2hpdGUiO30=-live-francfort-2015-renault-megane-4

Soyons clairs d'emblée. Je ne trouve pas la nouvelle Mégane laide à proprement parler, et il s'agira très certainement d'une bonne auto, mais je la trouve d'une affligeante banalité. Une nouvelle fois, Renault repart d'une page blanche, exploitant encore sa nouvelle calandre ornée d'un losange surdimensionné. Comme souvent, Renault est incapable de se fixer un cap directeur, d'exploiter une continuité, une cohérence dans l'évolution de ses modèles, créant la confusion parmi le public. Et que dire de l'intérieur, quasiment repris à l'identique de la Talisman, voiture qui inspira, il y a quelques semaines, une brillante analyse à mon estimé confrère. Si l'on rajoute à cela une fiche technique qui, hormis le très intéressant châssis 4 Control, n'apporte rien de plus excitant que l'habituel lot de moteurs downsizés et "efficients", je n'accorde pas d'intérêt à cette voiture, d'autant que la version R.S, la seule que j'estime, suivra vraisemblablement le même triste chemin que celui de la Clio 4: rentrer dans le rang, devenir plus polyvalente, moins typée, et équipée en choix unique d'une boîte robotisée EDC. 

 

- Toyota Prius 4

toyota-prius-4-francfort-2-680x453

toyota-prius-4-francfort-4-680x453

toyota-prius-4-francfort-8-680x453

toyota-prius-4-francfort-3-680x453

Une nouvelle fois, après 3 générations de Prius et la récente Mirai, utilisant une pile à combustible, Toyota nous prouve que, chez eux, les notions: "voiture vertueuse" et "joliment dessinée" sont antagonistes. A défaut de polluer beaucoup l'atmosphère, cette voiture polluera le paysage. 

 

- DS 4 et DS 4 Crossback

S0-DS-4-rabaissee-En-direct-du-salon-de-Francfort-2015-361912

ds4-crossback-francfort-2015-ta-10

ds4-crossback-francfort-2015-ta-07

ds4-crossback-francfort-2015-ta-36

Encore une fois, DS est présent sur un grand salon et n'y présente qu'une énième évolution d'un modèle âgé de 5 ans. L'émancipation de Citroën en tant que marque est certes une bonne chose, qui était selon moi nécessaire, mais, à un moment ou à un autre, il va bien falloir que sorte du bureau de style autre chose que des nouvelles calandres, des nouveaux feux et des nouvelles jantes. Le cas de DS me rappelle un excellent éditorial de Jean-Eric Raoul, publié en Juillet dernier dans l'Auto Journal, dans lequel il faisait une comparaison entre DS et Alfa Romeo, et écrivait: "Le virus Alfa, dans la pub des années 70, c'était un concentré de plaisir censé symboliser l'addiction au caractère fougueux de la marque milanaise. Malheureusement, c'est aussi devenu une grave maladie dégénérative, également connue comme syndrome de la coquille vide. Une belle marque, avec de vrais fans, une histoire riche et prestigieuse... mais pour laquelle, faute d'investissement, tout a longtemps reposé sur le seul attrait du design... ...Heureusement, tout est encore possible. Deux chemins s'ouvrent devant cette nouvelle marque française. Celui d'Audi, venue de nulle part et couronnée de gloire aujourd'hui. Il a fallu pour cela vingt ans de travail acharné, un investissement colossal et continu, jalonné de coups d'éclats techniques incontestables, sans compter des succès flamboyants en compétition. Sinon, DS peut choisir de suivre la voie d'Alfa et de ses belles robes comme unique attrait. C'est beaucoup moins coûteux. Mais on connaît d'avance le résultat."

 

- Mini Clubman

mini-clubman-francfort-2015-ta-04

mini-clubman-francfort-2015-ta-24

mini-clubman-francfort-2015-ta-20

mini-clubman-francfort-2015-ta-01

A mon grand regret, la craquante et singulière version Clubman de la Mini, rentre dans le rang. Après ma déception devant la version 5 portes présentée à Paris l'année dernière, s'ensuit celle de la nouvelle clubman, qui perd son unique porte arrière et son look atypique de mini break de chasse. Les dimensions augmentent, le style se veut plus conventionnel... Il est clair qu'avec ce nouveau dessin, cette Clubman vise ouvertement le marché des compactes premium, au lieu de rester un électron libre, par définition inclassable. 

 

- Infiniti Q30 Concept

infiniti_q30_concept

infiniti-q30-concept-2013-frankfurt-auto-show_100439534_m

infiniti-q30-concept-2013-frankfurt-auto-show_100439526_m

infiniti-q30-francfort-2-680x453

Ce concept présentant de façon réaliste la vision d'une compacte premium par Infiniti n'est pas du tout à mon goût. Allure "crossoverisante", style torturé, compliqué, disharmonieux... Infinit semble choisir la voie stylistique de Lexus, faite d'arêtes et d'angles vifs. Est ce que la recette fonctionnera sur un marché où un dessin simple (ce qui n'est pas synonyme de fadeur, je ne le rappellerai jamais trop...) est bien souvent récompensé commercialement ? Je n'en suis pas certain, à plus forte raison lorsqu'on est une marque pour laquelle toute notoriété est à créer en Europe. 

 

- BMW X6 "AG Excalibur"

ag-excalibur-alligator-salon-francfort-2015-ll-01

ag-excalibur-alligator-salon-francfort-2015-ll-02

ag-excalibur-alligator-salon-francfort-2015-ll-05

ag-excalibur-alligator-salon-francfort-2015-ll-04

Le "clou du spectacle", pour terminer. Je préfère m'abstenir de commentaires. 

 

Anthony Desruelles