Fuel-Empty-DEF

L'image d'une jauge indiquant un niveau minimum de carburant, accompagné de son témoin d'alerte est une chose que de nombreux conducteurs d'automobiles modernes sont appelés à voir de manière fréquente. Pas en raison de la consommation de carburant proprement dite, le progrès technique rend les moteurs de plus en plus sobres, mais une autre variable intervient dans l'autonomie d'une voiture: la taille de son réservoir. Or, l'actualité automobile m'a inspiré cet article, lorsqu'en lisant des essais de la Renault Talisman, je me suis aperçu que son réservoir n'était que de 51 litres, et, sur les versions diesel équipées de l'agréable train arrière directionnel "4 Control", la cuve tombe à 47 litres, puisque le système prend davantage de place. Un chiffre qui évoque davantage la catégorie des compactes, voire des citadines, que celle des berlines familiales, auxquelles la nouvelle Renault appartient. 

Mais la berline au losange n'est pas la seule dans ce cas. J'ai récemment lu un essai de la nouvelle Audi A4, dans une version que le langage marketing désignera sous l'appelation "coeur de gamme", puisqu'il s'agissait d'une 2.0 TDi 150ch en finition Ambiente, autrement dit, une voiture dans laquelle de nombreux cadres d'entreprises, taxis, VTC... cibles de choix pour ce segment automobile, rouleront. Eh bien, figurez-vous que la capacité du réservoir de cette voiture, s'établit à... 40 litres. Oui. Quarante. Pour information, une A3 dotée du même moteur propose 10 litres de plus, et une Peugeot 208 offre également 50 litres. Toutefois, soyons honnêtes, Audi propose une extension du réservoir (gratuite, c'est suffisamment rare pour être signalé) à 54 litres. Ce qui reste très faible pour une auto de ce segment, destinée à aligner les kilomètres sur autoroute, en épargnant à son conducteur, la peu agréable session de ravitaillement. Hélas, certaines de ses rivales directes font à peine mieux: une Jaguar XE propose 56 litres, une BMW Série 3, 57 litres... 

Capture d’écran 2015-11-06 à 18

Capture d’écran 2015-11-06 à 18

Heureusement, toutes les berlines n'ont pas fait le choix délibéré d'un petit réservoir. Ainsi, une Peugeot 508 embarque 72 litres de carburant, une Mercedes Classe C ou une Volkswagen Passat, 66 litres... qui sont des capacités plus conformes à ce que l'on est en droit d'attendre sur des autos de ce gabarit, aptes à faire un Lille - Marseille sans devoir se laver les mains pour faire disparaître une odeur de gazole. Cela s'explique par une raison simple : un petit réservoir, une fois rempli, enlèvera forcément quelques kilogrammes au total sur la balance, et qui dit voiture plus légère, dit voiture mieux disposée à obtenir de bons résultats aux irréalistes tests d'homologation, dont la non-représentativité de l'usage réel d'une voiture a été une nouvelle fois mise en lumière avec l'affaire Volkswagen. Cela aura au moins servi à ça. 

Anthony Desruelles