porsche-cayman-gt4-2019-2

Dans l'actualité automobile de 2019, certaines nouvelles vous exaspèrent, la plupart vous indiffèrent et enfin, d'autres, les plus rares, vous mettent en joie. C'est de ce dernier cas de figure que relève l'apparition de ces variantes des Porsche 718 Cayman et Boxster destinées aux puristes. En effet, alors que les modèles classiques avaient quelque peu déçu en délaissant le flat-six atmosphérique pour des quatre cylindres à plat turbo performants mais à la sonorité bien moins agréable, le duo d'entrée de gamme de Zuffenhausen revient à ses premières amours en proposant, comme sur l'ancienne version "981", des déclinaisons Spyder pour le Boxster et GT4 pour le Cayman. Ainsi, l'illustre architecture "Flat Six" fait son retour, non pas sous la forme d'une version moins puissante du moteur de la 911 GT3 mais d'une extrapolation du 3 litres biturbo des 911 classiques, toutefois privé de ses turbos et réalésé à 4 litres, ce qui donne 420 chevaux transmis aux seules roues arrière par le biais, (Hourra !), d'une boîte manuelle. Synonymes de radicalité et de prédispositions aux sessions sur circuit, ces versions font clairement la part belle au plaisir des sens, comme par exemple entendre les envolées du moteur jusqu'à 8000 tours/minute, sentir les rapports s'engager au moyen d'une commande de boîte merveilleuse de précision, ou se délecter d'un châssis qui a été optimisé, avec une assiette rabaissée de trois centimètres, des suspensions revues, un aileron fixe ou encore des pneus au typage plus sportif.

Les précédents Boxster Spyder et Cayman GT4 revendiquaient quant à eux respectivement 375 et 385 chevaux. Certes, on peut regretter que le poids ait, lui aussi, augmenté puisqu'il a désormais franchi le cap des 1400kg mais il convient néanmoins de saluer comme il se doit l'arrivée de ces deux modèles à la philosophie émouvante : s'intégrer dans une gamme déjà existante en proposant plus de cylindres, en supprimant la suralimentation et en faisant le choix délibéré de la boîte mécanique, en 2019, cela tient du miracle et il faut profiter sans tarder de ce genre d'engins qui constituent aujourd'hui quelques exceptions, mais qui se transformeront, à court terme, en d'émus souvenirs...

 

porsche-cayman-gt4-2019-3

porsche-cayman-gt4-2019-1

porsche-boxster-spyder-gt4-2019-1

porsche-boxster-spyder-gt4-2019-3

718-boxster-spyder

718-boxster-spyder(1)

718-boxster-spyder(2)

2019-porsche-718-boxster-spyder

 

Anthony Desruelles